Traces de glace

Andesfueguina, Montañismo y Educación Ambiental

Marcelo Noria

RÉSUMÉ

Deux fois par an, une équipe multidisciplinaire se lance dans une étude qui cherche à répondre, entre autres, à la question de savoir comment se produit l’interaction du climat avec les chaînes de montagnes et quelle a été la dynamique de la glace qui a fait l’expérience des glaciers des Andes du Sud. Le lieu choisi est la chaîne de montagnes Darwin, dans ces endroits inhospitaliers, les équipes prélèvent des échantillons, prennent des mesures et collectent des données de capteurs à distance pour la modélisation glaciologique et climatique, les balises installées à 12 mètres de profondeur avancent d’un mètre chaque mois. Selon le rapport 2011 de la DGA, le glacier de Schiaparelli a reculé de 821 mètres entre 1956 et 2005. Les visites sur le terrain impliquent une navigation à travers le détroit de Magellan en partant de Punta Arenas, 12 à 18 heures pour atteindre la destination, puis un campement sur la côte au milieu de forêts à feuilles persistantes et de buissons épineux, puis le transport d’équipements et l’installation d’un « camp d’altitude », enfin l’approche de la glace, à travers un terrain escarpé d’une beauté indescriptible, la prise de données, le déplacement sur le glacier et le camping sauvage font partie de cette expérience extrême dans l’un des endroits les moins explorés du « Monde ».